Comment nettoyer un disque vinyle ?

Cliquez sur une image pour l’agrandir
<< Précédente

Comment nettoyer un disque vinyle ?

Il existe plusieurs manières de nettoyer un disque :
– produits de nettoyage,
– par voie humide avec aspiration,
– par ultrasons,
– avec de la colle à bois
– etc.

Même s’il y a de nombreux conseils et astuces sur la façon de nettoyer vos disques, aucun d’entre eux ne sera parfait. Les produits d’entretien bas de gamme ou une mauvaise utilisation des nettoyants proposés dans le commerce peuvent être néfastes. Un produit trop agressif peut abimer la matière, l’eau du robinet laisser des dépôts de calcaire, un rinçage peu soigneux laisser des résidus dans le sillon et un séchage dans environnement poussiéreux capturer à nouveau des particules sur le disque.

Le nettoyage à sec avec un chiffon ou une brosse
Accessoires vintage très prisés dans les années 60/70/80

– chiffon”Emitex”
→ une photo de l’Emitex
Le verso des disques des Beatles comportent une publicité pour le chiffon Emitex

– brosse et fluide “Discwasher D4+ ”
→ téléchargez le mode d’emploi

– rouleau “Watts Parostatik Disc Preener”
→ le mode d’emploi

Accessoires commercialisés par des revendeurs spécialisés
– chiffon de nettoyage en microfibre
Vous pouvez utiliser un chiffon de nettoyage non abrasif en microfibres. Permet d’enlever la poussière, la saleté, la graisse et les traces de doigts. Il peut être utilisé à sec ou en combinaison avec un spray ou un liquide de nettoyage et est lavable en machine.

Attention !
Tous les chiffons en microfibre ne conviennent pas au nettoyage des disques. Certains sont trop durs et provoquent des traces (hairlines très fines) !

– tapis en mousse
Ce tapis de travail est pratique pour un nettoyage manuel du disque. Il permet de poser le disque sur une surface propre, sèche et le “fixe” pendant l’utilisation du chiffon ou de la brosse.

– brosse anti-statique
L’utilisation régulière d’une brosse anti-statique dont les brins sont en fibre de carbone permet d’éliminer les poussières et réduire charge statique. Ces brosses ne conviennent pas pour le nettoyage humide avec un spray ou un liquide de nettoyage, car les fibres se collent entre elles. Elles conviennent pour le nettoyage de disques peu sales et ne sont pas adaptées à un “nettoyage en profondeur” du sillon. Si le disque est très sale il est nécessaire de le nettoyer avec des solutions liquides.
Mode opératoire :
Sans appuyer, tenir la brosse sur la surface du disque pendant qu’il tourne (bras rangé) pour balayer la poussière et réduire l’accumulation d’électricité statique. Après une ou deux rotations complètes, pivoter la brosse de 45° environ et la déplacer vers le bord du disque afin de balayer les particules vers l’extérieur du disque. Il faut essuyer la brosse après chaque utilisation avant de la ranger dans son étui. L’inconvénient de cette méthode est le risque de rayer le disque en appuyant trop fortement sur la brosse.

– brosses en poils de chèvre
Elles ne conviennent qu’au nettoyage humide.

– brosse avec fibres en nylon Stasis “Vinyl records groove cleaner brush”
La brosse convient aussi bien pour le nettoyage à sec que pour le nettoyage humide.
Elle nettoie efficacement, grâce à l’utilisation de fibres ultrafines d’un diamètre d’environ 0,01 mm (10 µm) et effilées, plus fines que la pointe de lecture elle-même. Cela permet aux fibres de s’incruster facilement dans le sillon du disque et d’assurer un nettoyage en profondeur. On le ressent lorsqu’on utilise la brosse ; on a l’impression que la brosse est “guidée” sur des rails.
Ses fibres en nylon sont chimiquement neutres et peuvent donc être utilisées avec tous types de liquides de nettoyage et ne produisent pas d’électricité statique.

C’est la brosse que j’utilise actuellement en remplacement d’une brosse en poils de chèvre que j’estime moins efficace.

Il existe de nombreuses autres brosses disponibles, à vous de faire votre choix !

Les ingrédients de base d’un liquide de nettoyage
Alcool isopropylique
Le principal ingrédient actif de nettoyage est l’isopropanol ou alcool isopropylique. Il est facilement disponible auprès des fournisseurs de produits chimiques avec une pureté de 99,9 % – la plus haute qualité disponible dans le commerce.

Attention !
L’isopropanol est toxique contrairement à l’éthanol.

Eau distillée
Utiliser de l’eau purifiée par distillation ou par osmose. L’osmose permet d’obtenir une eau pure à 99,9 % débarrassée de ses sels minéraux, bactéries et autres polluants par filtration. Le principe est de faire passer l’eau sous pression au travers d’une membrane semi-perméable qui sert de filtre et qui ne laissera passer que les molécules d’eau. Cette eau purifiée est ensuite trétée aux rayons ultraviolets pour tuer les bactéries.
On en trouve facilement à moindre coût dans les supermarchés, dans les magasins d’aquariophilie, etc.

Attention !
Ne pas utiliser l’eau du robinet qui contient du calcaire, des sels minéraux et qui est traitée avec du chlore pour détruire les micro-organismes et de l’aluminium pour supprimer les microparticules organiques. Tout ces produits peuvent encrasser le sillon.

Agent mouillant
Le dernier ingrédient nécessaire est un agent agent mouillant. Sans agent mouillant, le mélange eau distillée/alcool isopropylique ne “mouille” pas la surface du disque et ne pénètre pas dans les sillons du vinyle à cause de la tension superficielle de l’eau. L’ajout d’un agent mouillant modifie le comportement du liquide de nettoyage. Il s’étale plus facilement sur une surface, et en conséquence permet au liquide de remplir le sillon.

L’agent mouillant appartient au groupe chimique des tensioactifs (ou agents de surface), dont le taux de dilution provoque des effets différents. À très faible concentration, il agit comme un émulsifiant, à une concentration plus élevée, il réduit la tension superficielle (mouillage) et à forte concentration, c’est un détergent (cf. la composition d’un liquide vaisselle qui comporte un fort pourcentage “d’agents de surface ioniques et non ioniques”).
Il est très utilisé dans l’industrie photographique où le même problème se rencontre lors du lavage des films et papiers photographiques. L’agent mouillant en réduisant la tension superficielle de l’eau, assure un lavage uniforme des films et papiers photographiques, favorise un séchage uniforme sans traces d’eau ni résidus, et confère des qualités antistatiques.
Ilford, fabricant de longue date de films, papiers et produits chimiques de développement pour la photographie, commercialise sous le nom de “Ilfotol” un agent mouillant non ionique. Sa fiche technique préconise une dilution de 1/200 soit 5 ml par litre.
Avec une quantité moindre (2,5 ml par litre par exemple) le liquide mouille encore, mais moins efficacement. Quant aux “quelques gouttes” parfois recommandées, elles sont totalement inefficaces. Enfin ajouter plus que la quantité préconisée rend le liquide trop moussant.

Attention !
Ne pas utiliser de liquide vaisselle qui outre les “agents de surface ioniques et non ioniques” contient d’autres produits chimiques qui peuvent encrasser le sillon.

Seringue
Tout aussi utile est l’utilisation d’une seringue de 2,5 ml ou 5 ml. Elle permet d’une part de doser précisément l’agent mouillant lors de la préparation de la solution de nettoyage et d’autre part d’utiliser la quantité adéquate (2,5 ml par face sont suffisants pour mouiller efficacement la surface du vinyle) de liquide de nettoyage sur le disque tout en évitant d’en déposer sur l’étiquette. Il suffit ensuite d’étaler le liquide avec une brosse.

Formulations chimique pour obtenir un liquide de nettoyage
Le but d’un nettoyage est d’éliminer toutes les impuretés afin d’obtenir un contact maximal entre le stylet et le sillon. On utilise un liquide contenant de l’alcool pour dissoudre tout les contaminants (fumée de cigarette, empreintes digitales, poussières, moisissures, etc.). Le liquide est ensuite éliminé par séchage à l’air libre ou par aspiration.
Une recherche sur Internet vous permettra d’obtenir nombre de recettes (plus ou moins efficaces) pour fabriquer un liquide de nettoyage pour les disques. Par exemple une solution (brevetée) à base d’eau distillée et d’un agent tensioactif, d’un émulsifiant, d’un fongicide ou un antimicrobien. Cette formule semble être celle du “Discwasher D3” prédécesseur du “D4”
→ téléchargez le brevet

Recette 1 :
Une formulation éprouvée qui est utilisée par la Bibliothèque du Congrès américain pour nettoyer les disques 78 tours (utilisable pour les vinyles).
C’est une solution à base d’eau distillée et de Tergitol 15-S-7 ou 15-S-9 (agent tensioactif non ionique) à 0,5 %.
L
e mode opératoire en détail : → “Cleaning lacquer discs”

Attention !
Toute formulation contenant de l’alcool (éthanol, isopropanol, etc.) est à proscrire pour nettoyer les disques 78 tours car il dissout la gomme-laque noire qui recouvre le sillon.

Recette 2 :
Une formulation utilisée par Nitty Gritty (Pure 2 Record Cleaning Fluid).
“90% d’eau distillée, 10% d’isopropyle et 2 gouttes de tensioactif pour 1 gallon (3,785 litres) d’eau. Il s’agit d’un ingrédient nécessaire pour briser la tension superficielle de l’eau ; sans lui, le mélange fluide n’entrera pas en contact avec le fond du sillon. Même cette minuscule quantité pourrait laisser un peu de résidu si la solution n’est pas aspirée.” Michael Baskin, cofondateur de Nitty Gritty.

Recette 3 :
Une formulation glanée sur internet et que j’utilise depuis plusieurs années avec une machine Okki Nokki.
Solution composée de 800 ml d’eau déminéralisée (ou distillée ou osmosée), de 200 ml d’alcool isopropylique à 99,9 % (isopropanol) et de 5 ml d’Ilfotol (agent mouillant ou tensioactif).

Conseils de prélavage
En plus de la poussière adhérant à la surface du disque, les bruits sont aussi causés par des débris coincés dans le sillon, et qui peuvent résister au lavage humide.
Après avoir essuyé le disque avec un chiffon de nettoyage ou une brosse antistatique, il faut regarder (facilement repérables sous une lumière vive – un spot LED est très révélateur) si des débris sont incrustés dans le sillon. Dans l’affirmative passer délicatement un doigt sec à cet endroit pour localiser le résidu. En effectuant un léger “brossage” répété avec un doigt, dans le sens de rotation du disque, il devrait se décoller ; s’il résiste, une très légère pression avec l’ongle ou avec un cure-dent en bois le retirera.
Une autre technique, que j’utilise et estime moins dangereuse pour le disque, consiste à “gommer” dans le sens de rotation le résidu incrusté à l’aide d’une gomme tendre et non abrasive utilisée en dessin technique pour le décoller du sillon. Éliminer les résidus résultant du gommage avec une brosse. Cela m’a permis de sauver plusieurs disques.
Une fois que vous êtes sûr qu’il n’y a plus de débris, vous pouvez passer à l’étape du lavage humide.

Ci-dessous une liste non exhaustive de liquides et de machines à laver les vinyles disponibles, sans considération de prix et/ou de critère d’efficacité et généralement vendus par les distributeurs spécialisés. A vous de vous faire une opinion.

Les liquides de nettoyage et sprays¹
Kit de nettoyage Vinyl Record Cleaning (Simply Analog)
Pure Sound & Pure Sound E (Cyperchemics)
Kit de nettoyage G2 Record Cleaning Fluid (GrooveWasher)
Deep Track Cleansing (Vinyl Clear)
Pure 2 Record Cleaning Fluid (Nitty Gritty)
Pure Groove (ClearAudio)
Record Cleaning Fluid (VPI)
Wash It (Pro-Ject)

Les films de nettoyage
Discofilm
J’ai retrouvé dans mes archives une publicité (datant des années 90) pour le produit “Discofilm”. Le produit liquide est déposé uniformément sur la surface du disque (en évitant l’étiquette !). Lorsqu’on laisse sécher le produit, il se transforme en un film qui fixe poussières et saletés incrustées dans le sillon. Il suffit de décoller ce film du disque pour retirer les impuretés. Il semble être toujours commercialisé.
→ la publicité du “Discofilm”

Divinyl LP cleaner
Cet autre produit utilise le même principe que le “Discofilm” ; il est commercialisé sous le nom  de “Divinyl LP cleaner”.

Les liquides de nettoyage à diluer¹
L’Art du Son (Loricraft)
Okki Nokki
Disco Antistat Ultraclean (Knosti)
Pure Sound U2 (Cyperchemics)
RCM Record Cleaning Fluid (VPI)

Les liquides de nettoyage à diluer pour machine à ultrasons¹
G-Sonic Ultrasonic Record Wash Concentrate (GrooveWasher)
Pure Sound-U2 (Cyperchemics)

Les machines à laver les vinyles manuelles¹
Knosti Disco Antistat
Knosti Disco Antistat Generation II
Pro-Ject Spin-Clean

Les machines à laver les vinyles avec ou sans aspiration¹
British Audio Products Moth MKII
Clearaudio Smart Matrix Silent
Nitty Gritty
Okki Nokki
Pro-Ject Cleaner S ou VC-E ou VC-S2
VPI MW-1 Cyclone
Levar Amano Vinyl Cleaner ou Twin Vinyl Cleaner
Watsons
Dynavox RCM-400
Nessier Vinylcleaner Pro ou Pro Plus

Les machines à ultrasons (Ultrasonic Vinyl Record Cleaner)¹
Audio Desk Systeme Vinyl Cleaner Pro X
Degritter RCM
HumminGuru
Klaudio KD-CLN-LP200T

Les solutions artisanales ou DIY
La colle à bois
L’utilisation de la colle à bois pour nettoyer un disque est une approche couramment citée sur les forums. Elle reprend le principe du produit “Discofilm” évoqué au paragraphe “Les films de nettoyage”.  Le processus consiste à étaler uniformément une couche de colle à bois sur la surface du disque de façon à recouvrir tous les sillons (en évitant l’étiquette !). Lorsqu’on la laisse sécher 12 heures, la colle se transforme en un film transparent qui fixe poussières et saletés incrustées dans le sillon. Il suffit de décoller ce film du disque pour retirer les impuretés. Cette méthode est risquée car le film de colle peut facilement se déchirer, ou laisser des résidus collés dans le sillon. En outre, cette méthode est très chronophage (12 heures par face).

Pour approfondir le sujet il existe un ouvrage de référence intitulé “Precision Aqueous Cleaning of Vinyl Records © 2022” (fichier pdf en anglais de 190 pages) sur le nettoyage des disques vinyles édité par le site “The Vinyl Press™”.
→ téléchargez le pdf

Redresser un disque voilé ou gondolé

Il existe plusieurs méthodes pour tenter de redresser (sans garantie de succès) un disque voilé ou gondolé.

Méthode 1 :
Posez le disque gondolé dans sa pochette intérieure sur une surface plane ; placez un objet large, lourd et plat (un livre par exemple) sur le disque et attendez au moins 24 heures en espérant qu’il retrouve sa forme initiale.

Méthode 2 :
Posez le disque gondolé sur une plaque de verre ; soufflez de l’air chaud (pas trop) sur le vinyle avec un sèche cheveux en effectuant des rotations pour réchauffer uniformément la disque. Placez ensuite une deuxième plaque de verre sur le disque puis posez un objet lourd et plat au centre et attendez plusieurs heures en espérant qu’il retrouve sa forme initiale. Vous pouvez également cette technique du sandwich en plaçant l’ensemble au soleil.

Méthode 3 :
Placez le disque gondolé et propre entre 2 plaques de verre soigneusement nettoyées ; les plaques doivent être avoir une dimension de 40 x 40 cm et une épaisseur de 5 à 6 mm. Réglez le thermostat du four à 50/60° C maximum, chauffage haut (voûte) et bas (sole), pas de chaleur tournante. Allumez et enfournez l’ensemble vinyle/plaques de verre durant 45 à 60 minutes maximum en surveillant. Ouvrez le four et laissez refroidir. Si le résultat n’est pas satisfaisant, répéter la procédure.

Vous pouvez remplacer les plaques de verre par un accessoire commercialisé aux USA sous le nom de “The Vinyl Flat Record Flattener” nettement plus onéreux !
→ mode opératoire en vidéo

Attention !
Il est conseillé de tester cette méthode sur un disque sans valeur avant de l’utiliser sur un disque de collection.
Contrôlez le calibrage de la température du four avant de tenter l’expérience.
La température et le temps de cuisson dépendent de l’importance de la déformation, de l’épaisseur des plaques de verre et du poids (donc de l’épaisseur) du disque.

Méthode 4 :
Utilisez une machine¹ à “aplatir” les vinyles. Plusieurs modèles sont disponibles (Audio Fidelity Improvement (AFI) Flat.2, Furutech DF-2, ORB DF-01i A+) mais pour un budget conséquent.

Plusieurs prestataires proposent ce service.

Note :
1 – Les marques citées ne sont en aucun cas des publicités résultant d’accord commerciaux, mais un état du marché (non exhaustif) au moment de la rédaction de cette page.

<< Précédente